The McCartney Rose

The-McCartney-Rose-03

Synonymes

– ‘MEIzeli’
– ‘Paul McCartney’
– ‘McCartney Rose’
– ‘Sweet Lady’

Type

Hybride de thé

Obtenteur

Alain Meilland

Mise sur le marché

Introduit en 1992 en France par Meilland International puis introduit en 1998 aux Etats-Unis par Conard-Pyle.

Parents

(‘Nirvana’ X ‘Papa Meilland’) X ‘First Prize’

Prix

  • 2ème prix à Bagatelle en 1988
  • Prix du parfum à Bagatelle en 1988
  • Médaille d’or à Genève en 1988
  • Prix de la ville de Genève en 1988
  • Rose d’or à Genève en 1988
  • Médaille d’or au Roeulx en 1988
  • Prix du parfum au Roeulx en 1988
  • Prix du parfum à Madrid en 1988
  • Médaille d’or à Monza en 1988
  • Prix du parfum à Monza en 1988
  • Médaille d’or à La Haie en 1988
  • Médaille d’or à Baden-Baden en 1989
  • Prix du prestige à Lyon en 1989
  • Prix du parfum à Belfast en 1993
  • Prix du parfum à Nantes en 1993
  • Certificat de mérite en Nouvelle Zélande en 1996
  • Prix du parfum en Nouvelle Zélande en 1996
  • Prix du meilleur hybride de thé à Portland (USA) en 1999
  • Prix du parfum à Portland (USA) en 1999
  • Prix de la meilleure rose à Portland (USA) en 1999
  • Encore d’autres prix à Albuquerque, Montréal, San Fernando, Des Moines en 1999 et 2001

Description

Le rosier ‘The McCartney Rose’ n’est plus à présenter. Son palmarès en dit long sur ses nombreuses qualités. Cet hybride de thé vigoureux atteint sans problème une hauteur de 100 cm. Son port est légèrement arbustif, il se développe assez bien en largeur. Un massif de ‘The McCartney rose’ donne un bel effet de masse et casse l’image austère des hybrides de thé droits comme des i.
Son joli feuillage vert-bleuté résiste bien aux maladies. Le point fort de ce rosier est sans aucun doute ses fleurs très parfumées. Présentes du mois de juin jusqu’aux gelées, les fleurs commencent par de jolis boutons pointus qui s’ouvrent pour donner des fleurs d’un rose soutenu au coeur turbiné en pointe. La fleur ne dure guère plus de deux-trois jours, mais la grande quantité de boutons compense la courte vie de celles-ci. Un puissant parfum frais, fruité, citronné s’en échappe.

The-McCartney-Rose-01

The-McCartney-Rose-02

Mes observations

Dans la roseraie, il y a un massif d’une vingtaine de rosiers ‘The McCartney Rose’. J’observe souvent des visiteurs y faire un détour pour profiter du magnifique parfum qu’ils nous offrent. Comme ce rosier est très vigoureux, si on le laisse prendre un peu de hauteur, il peut facilement monter jusqu’à 150 cm comme pour se rapprocher encore un peu plus du nez des visiteurs. Cette hauteur le pénalise en cas de forts vents car les branches ont tendance à casser. Dans l’ensemble, le rosier est sain, résistant à la maladie des taches noires, il est par contre plus légèrement sensible à l’oïdium en cas d’été chaud et sec. Je peux dire aussi que ce rosier est très florifère. Cette année, avec l’hiver doux, ces rosiers semblaient ne plus vouloir s’arrêter de fleurir.

The-McCartney-Rose-04

Mes conseils

Pour ce rosier, je conseille une taille plutôt longue au printemps. Une taille trop courte entrainera des repousses trop vigoureuses et très fragiles aux vents. Une taille de nettoyage en automne est aussi vivement conseillée afin de passer l’hiver dans de bonnes conditions. Pour une floraison continue, il est impératif de régulièrement enlever les fleurs fanées car le rosier produit facilement de gros cynorhodons orange.
Si vous souhaitez profiter du parfum de ce rosier dans votre maison, je conseille de cueillir les fleurs au stade bouton avec les sépales décollés. Deux ou trois fleurs seront suffisantes pour qu’un parfum citronné envahisse votre intérieur.

The-McCartney-Rose-05

Conclusion

Ce rosier est légendaire autant par son nom que par ses qualités. Un hybride de thé au port décontracté, bien remontant, sain et parfumé. Que demander de plus ?

The-McCartney-Rose-06